Parentalité positive, deux lectures qui font du bien

Pour mon travail je lis beaucoup de livres de développement personnel au sens large. Cette semaine j’ai lu deux livres d’éducation positive que j’ai trouvé particulièrement intéressants et bien pensés.

Le premier est une bande dessinée qui permet de changer de point de vue: « Et si on changeait d’angle ? » de Fanny Vella. A mon avis on devrait l’offrir à chaque personne qui côtoie des enfants de près ou de loin. En utilisant les méthodes de formation de la discipline positive, l’auteure met l’adulte dans des situations que vivent quotidiennement les enfants : obligés de mettre un manteau quand ils ont chaud, de porter un vêtement pour faire plaisir, de subir tout un tas de railleries, de finir une assiette trop remplie, bref énormément de choses qui semblent normales à la plupart des gens quand il s’agit d’un enfant. Les voir vécues par un adulte devrait provoquer un déclic chez les personnes qui pensent bien faire tout en faisant vivre des violences éducatives ordinaires à leurs enfants ou à ceux des autres.

Le second est un livre qui fait aussi changer d’angle d’une autre façon sur un sujet complexe : la colère. Ce n’est pas un énième livre pour apprendre à gérer la colère de ses enfants, « Les clefs de la colère » paru chez Eyrolles est un vrai guide de développement personnel pour se demander pourquoi on se met en colère contre eux. Et si on reproduisait sans s’en apercevoir les erreurs de nos parents ? Noémie de Saint-Sernin nous oblige à nous poser des questions très pertinentes sur notre enfance tout en nous rappelant avec bienveillance que si l’on a été blessé, on risque de le faire subir à nos enfants si on ne résout pas les problématiques liées à nos propres parents. Elle offre ensuite tout un panel de solutions concrètes et efficaces.

Et vous vous avez lu de bons livres sur la parentalité positive ces derniers temps ?

 

 

Comment se lancer dans l’écriture ?

On me demande souvent comment commencer à écrire, comment aller au bout de son projet de livre, et aussi comment se faire éditer. Je vous propose un petit point sur la question.

Se lancer = clarifier

Pour commencer l’idéal est d’avoir un projet bien défini. Cela commence par vous demander pourquoi vous voulez écrire, pourquoi est ce si important ? Et surtout, peut être moins effrayant comme question, qu’est ce que vous souhaitez faire passer comme message, qu’est ce que vous aimeriez dire qui est si important qu’il vous faut passer par l’écriture ?

Des raisons d’écrire en vrac : besoin de guérir d’une blessure, envie de raconter l’histoire de sa famille ou d’une personne en particulier, envie de transmettre des clés de vie, élan de partage de votre chemin et les obstacles que vous avez rencontré…

C’est bien plus facile de se lancer quand on a une motivation et un but bien clair.

Poursuivre et aller au bout = s’organiser

Ecrire un livre peut sembler une montagne énorme, le mieux est de la découper en petite étapes. Comment ? Il suffit de faire un plan et de créer plein de petites sections à remplir au fil de l’inspiration. Faire un plan n’est pas une mince affaire, cela vous prendra beaucoup d’énergie et de temps pour obtenir une structure solide, mais c’est ce sur qui vous pourrez vous appuyer quand vous doutez.

Se faire éditer = se renseigner et oser

C’est ce qui inquiète le plus les auteurs. Pourtant si vous avez vraiment quelque chose d’important à dire, soit un éditeur le verra tout de suite, soit vous pourrez vous auto éditer et faire votre promotion sur les réseaux sociaux.

Comment atteindre les éditeurs ? Avec les réseaux sociaux aujourd’hui, vous pouvez facilement trouver les bonnes personnes à qui faire passer un texte. Visez des éditeurs qui publient déjà le genre de livre que vous proposez, renseignez vous bien, cela vous permettra de choisir intelligemment.

Besoin de gagner en confiance pour vous lancer ? Je vous aide à faire le premier pas. Attention je ne suis pas coach littéraire – mais j’en connais d’excellent vers qui vous orienter si besoin, mon accompagnement consiste à vous aider à oser écrire, oser vous lancer dans votre projet, vous donner cette chance, faire ce pas qui vous tente depuis si longtemps.