Les vraies rebelles

Pour me pousser à passer le permis, mon père m’offre une voiture pour mes seize ans. Une Volkswagen Rabbit blanche décapotable ancienne et dans un état assez pitoyable, je l’adore. La capote s’enlève et se remet à la main dans un grincement de vieux parquet. La direction n’est pas assistée, mes bras prennent vite l’allure de ceux d’une nageuse bulgare. Je m’aperçois en octobre que le chauffage est en panne. Quand il neige, et que je ne sais plus où je l’ai garée, j’ai du mal à la trouver car elle se fond facilement dans le décor. Souvent, elle refuse de démarrer, elle a son caractère. Ma décapotable, c’est ma liberté, mon passeport pour la vie, la vraie. Un samedi j’entraine mon amie aux cheveux bleus, Assia dans un road-trip jusqu’à Ottawa pour visiter le MBAC, le musée d’art moderne. On écoute une radio pirate américaine. On fume des cigarettes de contrebande. Nous sommes Thelma et Louise. Foulard en soie sur la tête, lunettes noires sur le nez, j’envisage d’aller plus loin vers l’ouest, de continuer jusqu’à l’extinction des feux, rouler encore jusqu’à l’épuisement. Dormir dans la voiture. Vivre d’amitié et d’idées fraîches. On laverait des autos pour payer l’essence. On nous offrirait du café qu’on sucrerait généreusement pour qu’il fasse office de petit déjeuner. On serait libres, on chanterait dans la rue, les passant nous paieraient cher pour qu’on arrête et on irait dîner dans les meilleurs restaurants de Toronto, de Winnipeg, de Calgary, de Vancouver. On rencontrerait des artistes, des musiciens, des punks à chien. On se ferait tatouer des roses, des papillons, des dauphins. On descendrait la côte pour aller jouer du banjo à San Francisco. Tout le monde se demanderait ce qu’on est devenues. On s’en ficherait complètement. On deviendrait artistes de rue, performeuses, on finirait à Las Vegas en première partie de Céline Dion. Assia me rappelle que sa mère nous prépare une pizza pour notre retour, je tourne à gauche et suis le panneau “Montréal”.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s